Annulation d'un mariage religieux

Publié le par YELBH


L'église peut accepter l'annulation du mariage pour un manquement aux quatre piliers fondamentaux du mariage: fidélité, indissolubilité, liberté, fécondité. Ces manquements doivent exister depuis le début du mariage...
Manquement fidélité : que l'un des époux ai caché à l'autre un amour qui a duré avant et durant leur mariage.
Fécondité : que le femme lui ai caché, soit une stérilité ou toute forme d'incapacité à créer avec lui.
Liberté : qu'il ait été très jeune en se mariant et que l'Église reconnaisse que son union n'a pas été choisi librement mais sur l'empire d'une passion éphémère, autre considération (pressions familiales...)
Indissolubilité : même principe, union réalisée trop vite sans prise de conscience de l'amour éternel (!)

Également, si l'un s'est marié avec l'intention de ne rien donner. , mais uniquement pour en tirer un avantage (acquérir une nationalité, ou un titre, ou une fortune, ou uniquement pour se servir de son conjoint pour assouvir ses pulsions sexuelles sans se donner pour autant à lui, ou encore celui qui continuerait à vivre exactement comme s'il était célibataire et si le conjoint n'existait pas).

Tout cela doit être présenté à l'Évêché avec preuve à l'appui et sera soumis au tribunal éclésiastique.

 

Voir sur ce point, pour un exposé complet

 http://www.parvis21.com/remariage.htm

Publié dans Sacrement

Commenter cet article