la Pastorale du mariage.

Publié le par YELBH

Extrait du texte de l’assemblée plénière des évêques de France, 9 novembre 2002 à propos de la Pastorale du mariage.

" Nous invitons tous les candidats au mariage sacramentel, y compris ceux qui mènent déjà la vie commune, à vivre cet engagement public comme un événement décisif. Il exprime l’authenticité de leur amour mutuel. Il introduit une nouveauté radicale dans la vie de chacun des conjoints. Cette nouveauté est participation au mystère du don sans retour de Jésus-Christ à son Eglise. C’est dire que le mariage doit être préparé sérieusement.

Nous appelons à vérifier que chacun des conjoints est vraiment libre devant cet engagement, notamment en raison des implications éventuelles de leur situation antérieure.

En prenant le temps de les écouter personnellement, l’Eglise catholique accueille tous ceux qui demandent un mariage chrétien. Elle leur propose des moyens adaptés à leur situation pour progresser dans leur amour et cheminer dans la foi chrétienne.

L’Eglise catholique célèbre le mariage quand les conditions suivantes sont remplies :

  • au moins l’un des deux conjoints doit être catholique ;
  • aucun des conjoints ne doit être lié par un mariage antérieur valide ;
  • ils doivent être vraiment libres dans leur consentement (liberté) ;
  • l’homme et la femme s’engagent définitivement l’un envers l’autre (indissolubilité) ;
  • ils veulent persévérer dans la fidélité de leur amour pour toute la vie (fidélité) ;
  • ils acceptent la responsabilité d’être parents (fécondité).

Nous demandons à tous de participer à une préparation, si possible commune, pendant l’année qui précède leur mariage. Cette préparation au mariage permet aux futurs époux de préciser leur compréhension des éléments de la Déclaration d’intention qui définissent un mariage authentique : engagement libre, unique, définitif et ouvert à l’accueil responsable des enfants. Pour ceux qui les accompagnent dans cette réflexion, il ne s’agit pas seulement de vérifier une conformité des mots. Il faut aussi évaluer la crédibilité des propos. Dans la plupart des cas, l’échange sur les fondements du mariage sera d’autant plus libre et profitable qu’il comportera un temps de partage avec d’autres couples.

Le plus souvent, la préparation au mariage est, pour les fiancés, un moment important de leur vie. L’Eglise accueille avec joie leur demande de préparation et la prend au sérieux. C’est pourquoi les responsables pastoraux généraliseront la mise en place d’équipes de préparation au mariage, composées de laïcs et de ministres ordonnés. Chaque fois que cela est possible, la participation à une récollection ou à une retraite sera proposée.

L’importance de l’entretien particulier, de la rencontre personnelle avec chacun des fiancés ne sera pas oubliée. Les équipes de pastorale familiale des diocèses, elles-mêmes composées de laïcs mariés et de ministres ordonnés, ont la charge de proposer régulièrement aux acteurs de la préparation au mariage des moyens de réflexion et de formation. "

Voir le texte complet

Publié dans Préparation

Commenter cet article