Prendre soin de son couple

Publié le par YELBH


Dans une société où le couple est fragilisé, de plus en plus d’initiatives chrétiennes se mettent en place pour l’entourer, l’accompagner et l’aider à surmonter ses difficultés, petites ou grandes. Si les candidats sont encore timides, ils sont de plus en plus nombreux à prendre conscience des bienfaits que procure le fait de prendre concrètement soin de son couple. Zoom sur les propositions existant dans le diocèse de Paris. • Ariane Rollier

JPEG - 59 ko
Photo Dxphoto.com

« L’avenir du couple est un réel enjeu de notre société. Je suis frappée par le matérialisme, l’individualisme et l’hédonisme qui marquent les jeunes que je rencontre. Avec ce que cela comporte comme fausse conception de la liberté et de l’amour. » Tel est le constat de Bénédicte Lucereau, conseillère conjugale et thérapeute familiale du cabinet « Mots croisés », situé dans le 6e arrondissement. Comme elle, de nombreux conseillers conjugaux chrétiens voient arriver une clientèle de plus en plus avide de conseils et d’aide face aux multiples questions que leur renvoient la construction et la vie d’un couple dans la société actuelle. Comme elle, beaucoup de chrétiens se forment pour venir en soutien du couple, cellule de base de la société pourtant fragilisée. Conférences données ponctuellement sur des thématiques familiales, parcours et sessions donnant des outils pour mieux communiquer, en­tretiens et échanges réguliers dans la durée ; les formes et formules sont différentes, pour être au plus près des attentes de tout un chacun. Si tous les acteurs s’accordent à dire qu’il est bon de nourrir sa vie de couple au quotidien et de ne pas laisser les grains de sable enrayer la machine, ils pensent aussi que rien n’est jamais perdu. Des formules efficaces ont ainsi été imaginées pour ceux qui vivent des crises graves, mais qui souhaitent sauver leur couple.


Consolider son couple


Parmi les propositions existant à Paris, figure le parcours Alpha pour les couples : « Elle et lui, un couple, ça se construit ! » Implanté dans une dizaine de paroisses, il a pour but de donner des outils concrets aux couples souhaitant construire et renforcer leur relation dans la durée. Le principe ? Il s’agit de sept soirées dans une ambiance détendue : pendant qu’un dîner aux chandelles leur est servi en tête-à-tête, alternance d’exposés et d’exercices pratiques sont proposés. Le pouvoir du pardon, parents et beaux-parents, une sexualité vraie et épanouie…, tous les sujets clés y passent. « Belle occasion de se dire le beau de notre couple, de se parler en vérité, de modifier nos comportements après un conflit et un pardon réciproque », confie Olivier. Chrétiens ou non, tous les couples vivant ensemble depuis au moins deux ans sont invités.
Plus d’infos sur www.elleetlui.org et contact@elleetlui.org.

Ouvert depuis septembre dernier, l’Espace Brémontier (17e) offre tous les vendredis, de 12h à 14h, un « Point Ecoute Famille ». Toute personne passant dans le quartier peut rencontrer des professionnels – conseiller conjugal ou médiateur familial – et poser ses questions. Le « Point Ecoute Famille » organise également des cafés-débats sur des thèmes tels que « la relation parents-enfants : comment poser des limites », ainsi que des conférences sur « les nouveaux défis du couple » ou sur« le deuil après une grossesse interrompue ». Ouvert à tous, le centre dépend de la paroisse St-François de Sales. « Notre activité a mis du temps à démarrer, mais les choses se mettent en place petit à petit », fait valoir Valérie David Bellouard, conseillère conjugale et membre du pôle “activité familiale” du nouvel espace.
Infos au 06 42 17 10 31 et pef.bremontier@gmail.com - 5 rue Brémontier (17e).


Débloquer des nœuds


Pour améliorer les relations au sein du couple, accompagner plus en profondeur les fiancés se préparant au mariage, aider les parents et enfants à mieux communiquer, ou encore débloquer des nœuds chez les célibataires ne parvenant pas à s’engager, le cabinet « Mots croisés » a les outils qu’il faut. Issu du projet commun de trois femmes, il accueille tout type de personne ayant besoin de parler de ses difficultés, et de se faire aider ponctuellement ou dans la durée. Si les valeurs chrétiennes sont au cœur de l’accompagnement proposé par les trois conseillères conjugales et thérapeutes familiales, elles ne transparaissent pas explicitement dans leur travail qui se veut avant tout professionnel. Chrétiens et non-croyants peuvent ainsi y trouver une aide adaptée.
Infos au 01 45 44 90 64 et www.motscroises.info, 65 rue du Cherche Midi (6e).

« Raphaël » ou « Dieu guérit ». C’est ainsi que s’intitule le cabinet conjugal et familial présent dans les locaux de plusieurs paroisses parisiennes. Constituée de plusieurs personnes ayant vécu « une rédemption » au sein de leur couple en crise, cette association explicitement chrétienne cherche à accompagner les personnes qui le désirent. Dialogue bloqué dans un couple, crise à surmonter, les conseillères conjugales sont là pour écouter ceux qui souhaitent dénouer un nœud dans une relation. « Ne restez pas seuls avec vos angoisses, vos problèmes, vos ressentiments. Ne laissez pas les choses s’envenimer. Venez en parler ! » Tel est le conseil de Françoise de Mas Latrie, qui exerce à N.-D. d’Auteuil (16e).
Contact : www.cabinetraphael.fr ; tél. : Nadine Grandjean : 06 81 42 47 55.


De plus en plus de paroisses ont leur conseiller conjugal attitré. C’est le cas à St-Léon (15e), à St-Ferdinand des Ternes (17e), à St-Jean-Baptiste de Grenelle (15e), ou encore à St-Pierre du Gros-Caillou (7e). Renseignez-vous auprès de l’accueil ou de votre curé !


Faire face à la crise


Pour les couples en souffrance, le CLER Amour et Famille propose ses sessions « Aimer mieux ». Le principe ? Trois jours offerts à son couple pour en prendre soin, au sein d’un groupe de partage avec d’autres couples. Trois conseillers conjugaux (un prêtre et un couple) les accompagnent dans un climat de confiance et de confidentialité. A partir de l’histoire singulière de chacun, ils les aident à choisir un chemin nouveau pour restaurer leur relation conjugale dans toutes ses composantes (communication, tendresse, sexualité, projet de vie à deux). Les échanges se font à deux, en petits groupes ou en grand groupe. Une façon de ne plus se sentir seul face à ses difficultés. « Lors de ces trois jours, nous avons enfin osé “vider notre sac”, mettre les non-dits sur la table. La “dynamique” du groupe, dans un climat de confiance, a revitalisé notre couple. Nous avons bien avancé et nous avançons encore », témoignent Marc et Sarah.
Infos : mj.creps@wanadoo.fr - tél. : 06 09 45 66 95 - www.cler.net (onglet couples).

« Retrouvaille », tel est le nom du « programme chrétien pour aider les couples en crise » venu du Canada et qui s’installe aujourd’hui en France. S’adressant aux couples mariés ou non mariés avec enfants, il vise à sauver le couple en situation périlleuse. Après avoir fait une démarche d’inscription personnelle, les deux membres du couple sont invités à participer à un week-end en présence d’autres couples en danger. Aucun partage de groupe n’est demandé : les enseigne­ments et exercices pratiques con­cernent tous les participants, mais chaque couple travaille de son côté. Le premier week-end permet de reconstruire la relation conjugale ; l’enseignement est ensuite approfondi lors des sessions de “post-week-end”. 100 000 couples ont déjà suivi avec succès le programme, dans vingt-neuf pays. Retrouvaille a besoin de prêtres et de bénévoles pour poursuivre son implantation en France.
Plus d’infos : www.retrouvaille.org - Contacts : Gilles et Bérangère Meaudre - berangeremeaudre@yahoo.fr ; tél. : 06 50 59 19 90.

Publié dans Sacrement

Commenter cet article