Seigneur, Tu transformes mon deuil en une danse

Publié le par YELBH


Seigneur, il n'y a que Toi pour transformer la mort en Vie

et mon deuil en une danse !...

Ton amour me fait danser de joie :
devant moi, tu as ouvert un passage

(Psaume 30)

Pour tous les saints, comme pour tous les miens, pour moi, comme pour mes frères, Seigneur, Tu veux que Ta Lumière brille sans déclin, Tu veux nous faire revivre grâce à ton Fils Jésus, mort et ressuscité d'entre les morts . Déjà dans l'Ancien Testament, dans le livre d'Isaïe, Tu te révèles Seigneur, comme Celui qui donne la vie après la mort :

Du livre d'Isaïe (25, 6-10a)
Ce jour-là le Seigneur, Dieu de l'univers, préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés. Il enlèvera le voile de deuil qui enveloppait tous les peuples et le linceul qui couvrait toutes les nations. Il détruira la mort pour toujours. Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre, il effacera l'humiliation de son peuple ; c'est lui qui l'a promis. Et ce jour-là, on dira : " Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et IL nous a sauvés ; c'est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : IL nous a sauvés ! " Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne.

"Tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. Ton amour me fait danser de joie : devant moi, tu as ouvert un passage. Sur ton serviteur, que s'illumine ta face ; sauve-moi par ton amour. Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge."(Psaume 30)

Paul, l'apôtre de Jésus, nous révèle dans sa lettre aux Corinthiens, ce que le Seigneur Jésus avait dit, lui-même, et que nous lirons dans l'évangile : la mort est vaincue !

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (15, 51-57)
Frères, c'est une chose mystérieuse que je vous annonce : même si nous ne mourons pas tous, nous serons tous transformés, et cela instantanément, en un clin d'oeil, quand retentira le signal au dernier jour. Il retentira, en effet, et les morts ressusciteront, impérissables et nous serons transformés. Car il faut que ce qui est périssable en nous devienne impérissable ; il faut que ce qui est mortel revête l'immortalité. Et quand ce qui est périssable sera devenu impérissable, quand ce qui est mortel aura revêtu l'immortalité, alors se réalisera la parole de l'Écriture : " La mort a été engloutie dans la victoire. Ô Mort, où est ta victoire ? Ô Mort, où est ton dard venimeux ? " Le dard de la mort, c'est le péché ; ce qui renforce le péché, c'est la Loi. Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par Jésus Christ, notre Seigneur.

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule :
" Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel :
si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement.
Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. "
Jésus leur dit alors : " Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour…celui qui mange de ce pain, vivra éternellement "
(Jean 6,51-58)


Je suis le pain vivant venu du ciel, dit Jésus,
qui mange de ce pain, vivra pour toujours.

Alléluia. Alléluia.Tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité
Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de Sa Parole !
Monique Maury

accueil


http://sd-enfantement.homily-service.net


Publié dans Méditation

Commenter cet article