POUR GUERIR DU DEUIL

Publié le par YELBH


Faire son deuil est une grande souffrance ! Dans les premiers temps, on est comme anesthésié tant la souffrance est vive, puis elle peut devenir constante et parfois lancinante. Mais le Seigneur est toujours à côté de son enfant qui pleure !

Pour la veuve de Naïm qui enterrait son fils…Jésus fit un grand miracle : ressusciter son fils par amour pour elle ! Quelle compassion de la part de notre Dieu ! Jésus a la même compassion pour nous. Il vient à nous dans sa Présence Eucharistique, mais nous, est-ce que nous allons à Lui, plein de confiance en son Grand Amour ? N'y a-t-il pas au fond de notre cœur un reproche pour le Seigneur qui semble nous avoir arraché le cœur, en nous privant de la présence de celui ou celle que nous aimions. Si nous lisions l'Evangile, nous saurions que c'est Satan, " le meurtrier depuis le commencement " celui qui détruit l'œuvre de Dieu. Alors que notre Seigneur n'est qu'Amour jusqu'au dépouillement total de la croix ! La Vierge Marie a souffert de la souffrance même de son fils, comme une mère dont le cœur fait écho à celui de son fils ; cependant jamais elle n'a perdu confiance en Dieu, malgré la mort atroce de son fils !

Le chemin de guérison du deuil commence par l'acceptation de la situation : c'est-à-dire l'acceptation de notre propre mort et de celle de la personne que nous accompagnons sur ce chemin.
" Que Ta Volonté soit faite et non la mienne " dira Jésus dans la souffrance et la sueur de sang, à Gethsemani...
Cette acceptation se fait dans la douleur, car le chemin est resserré et incompréhensible pour l'homme. Or " Ce sont nos souffrances et nos maladies qu'IL a portés…nous le disions accablé "
Il y a autant de chemin de guérison intérieure que de personnes, mais si la grâce du SEIGNEUR est multiple : il n'y a qu'un seul Sauveur JESUS CHRIST. Cependant la grâce de DIEU reste attachée à notre foi en les Paroles de Dieu :
" Celui qui croit en MOI, même s'il meurt, vivra "
"Mets ta confiance de Dieu, et IL te viendra en aide " (Marc 14-36)

Dieu est présent, tandis que je souffre !
IL est avec moi, dans cette souffrance
et je peux crier comme le psalmiste : " Montre-moi le chemin que je dois prendre ; vers TOI, j'élève mon âme " (Psaume 143-8)
Pour nous, il est demandé cette confiance simple en l'œuvre de Jésus au milieu de nous. Pour cela, il faut cesser de vouloir tenir et retenir en nous le souvenir de l'être aimé. Au lieu de ressasser chaque soir les photos, au lieu de parler au défunt comme s'il était là, (ce qui peut nous entraîner dans l'écriture automatique qui vient du malin) il faut dans un geste d'amour donner cette affection qui nous liait, au Seigneur lui-même, afin de penser à Lui, à Son Amour, à Son Sacrifice d'Amour sur la croix. C'est un grand renoncement qui manifeste que notre égoïsme a fait place à l'amour : regarder le Christ, recevoir son Esprit Consolateur et bénir le Père en notre vie actuelle. C'est là l'unique façon de guérir du deuil. Cependant il ne faut pas oublier de demander pardon au défunt et à Dieu pour toutes les fautes que nous avons commises contre lui, consciemment ou inconsciemment, mais aussi Louer Le Seigneur pour Sa Miséricorde Infinie pour notre parent bien aimé parti avant nous vers la maison du Père.

Toutes les autres manières d'apaiser notre souffrance ne feront que prolonger la souffrance du deuil. Si vous cherchez dans les distractions de ce monde, un soulagement à votre souffrance, celle-ci pourrait ressurgir en un maladie psychosomatique ou une dépression, ou encore en des difficultés à continuer à vivre l'aujourd'hui dans l'union à Dieu. Car Seul Jésus, Celui qui a vaincu la mort peut nous guérir de la souffrance de la mort ! Lui Seul tire de la mort, notre vie et celle de notre parent aimé. C'est pourquoi, nous pouvons dire avec assurance :

VIENS ESPRIT CONSOLATEUR
Souffle sur nos vies, remplis-nous comme la Vierge Marie

VIENS ESPRIT CONSOLATEUR
TOI qui es vainqueur de la mort ! Donnes-nous la vie !
TOI qui n'es qu'Amour, donne-nous l'amour de chaque jour !

VIENS ESPRIT CONSOLATEUR
TOI qui es Résurrection, ressuscite-nous !
TOI qui sondes le cœur de DIEU, fais-nous découvrir le Cœur de JESUS et du PERE
Amen

Le chemin de la guérison du deuil est le chemin du don de la personne aimée à Dieu, notre Père.


Monique Maury

http://sd-enfantement.homily-service.net

Publié dans Méditation

Commenter cet article